Avocat Divorce à Molsheim (67)

Un divorce économique

Un divorce amiable possible en moins d’un mois, avec un tarif forfaitaire comprenant les honoraires des deux avocats.

Vous voulez gagner du temps ? Nous préparons le dossier, vous venez signer à Strasbourg !

Un divorce simple et rapide

Chaque époux doit avoir son avocat. Je peux vous proposer un confrère. Vous n’avez ainsi pas besoin de trouver un autre Avocat pour votre époux(se).

Nous sommes compétents sur tout le territoire français.

Un divorce sécurisé à 2 avocats

Le nouveau divorce amiable se fait en présence de deux avocats, un par époux, ce qui garantit l’équilibre de la convention de divorce par consentement mutuel et assure le respect de l’ordre public.

Paiement en 3 fois sans frais sur simple demande

Avec Ma Consœur, Nous avons près de 30 ANS d’expérience en Droit de la Famille et Divorce !

Prise de contact

Vous Remplissez le Formulaire et Nous prenons contact avec vous pour mettre en place la procédure de Votre Divorce.

Rédaction et Envoi de la Convention de Divorce

On se rencontre. Vous nous transmettez vos Pièces et Nous vous préparons le Projet de Convention de divorce.

Avec votre accord, nous vous transmettons le Projet par Courrier recommandé.

Signature du Divorce

Après 15 jours de réflexion (délai légal), Vous venez au cabinet signer les Papiers du Divorce.

Enregistrement du Divorce

Après signature, nous nous chargeons des formalités d’enregistrement du divorce avec le Notaire et l’Etat civil.

Vous êtes divorcés !

Mes formules de divorce amiable à Molsheim (67)

Des packs tout compris et des tarifs fixes, sans surprise.

Divorce amiable sans enfant ni patrimoine

775 € TTCPrix forfaitaire par époux
  • Vous n’avez pas d’enfant commun
  • Vous n’avez pas de patrimoine en commun
  • Paiement en 3 fois sans frais possible
  • Un avocat pour chaque époux
  • En savoir plus sur mes offres de divorce

Divorce amiable avec enfant et/ou patrimoine

990 € TTCPrix forfaitaire par époux
  • Vous avez un / des enfant(s)
  • Vous avez du patrimoine en commun
  • Paiement en 3 fois sans frais possible
  • Un avocat pour chaque époux
  • En savoir plus sur mes offres de divorce

Aide à la rédaction de votre demande d’aide juridictionnelle

Cette aide vous permet de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle par l’État de mes honoraires.

J’accepte les divorces par consentement mutuel à l’aide juridictionnelle. Vous pouvez vérifier ici si vous y êtes éligibles.

Et si vous bénéficiez d’une aide totale, votre avocat est gratuit! En cas d’attribution d’une aide partielle, les tarifs des offres groupées sont dégressifs.

Divorce par consentement mutuel à l’aide juridictionnelle

La protection juridique pour votre divorce par consentement mutuel

Votre assureur prend en charges tout ou partie des honoraires d’avocats et frais.

Vous avez peut-être souscrit une protection juridique avec une de vos assurances. Vérifiez qu’elle couvre les divorce.

Si vous bénéficiez d’une prise en charge totale de votre divorce, votre avocat peut être gratuit. Sinon, nos tarifs sont dégressifs.

Divorce par consentement mutuel grâce à votre garantie protection juridique
Des questions sur le Divorce ?

Quelles sont les démarches pour un Divorce ?

Le Divorce par consentement mutuel, communément appelé Divorce amiable, suppose que les époux soient d’accord sur le principe de la rupture du mariage mais également sur ses conséquences. C’est la procédure de Divorce la plus rapide, la plus économique et la plus simple pour les époux.

Comment démarrer la procédure de Divorce ?

Il vous suffit de remplir le formulaire et nous vous contactons le plus rapidement.

Quel juge pour le Divorce ?

Le Divorce amiable ne se passe plus par le biais d’un juge. Dans les autres cas de Divorce, c’est le Juge aux Affaires Familiales qui est compétent. Il est saisi par une requête présentée par un Avocat. Il n’est pas nécessaire d’expliquer les raisons du Divorce.

C’est quoi une la Convention de divorce amiable?

La Convention de divorce amiable est un contrat qui reprend l’accord des époux sur toutes les conséquences du Divorce et qui les lie après le prononcé du Divorce. Elle énonce donc toutes les modalités qu’ils doivent appliquer après le prononcé du Divorce.

Comment Divorcer ?

L’Avocat adresse à l’époux qu’il assiste, par lettre recommandée avec accusé de réception, un projet de Convention de divorce amiable. Ce projet ne peut pas être signé par les époux avant l’expiration d’un délai de réflexion d’une durée de 15 jours à compter de la réception. Si l’un des époux signe la Convention de divorce amiable avant le délai de 15 jours, la convention devient nulle.

Cette Convention de divorce amiable prend la forme d’un acte sous seing privé contresigné par chacun des Avocats des époux.

Elle est signée par les époux et leurs Avocats en 4 exemplaires. Chaque époux conserve un original de la Convention de divorce amiable. Un exemplaire est pour le Notaire. Le dernier pour les impôts si c’est nécessaire.

La Convention de divorce amiable est transmise au Notaire dans un délai de 7 jours suivant la date de la signature de la convention.

Le Notaire contrôle si ces éléments apparaissent dans la Convention de divorce amiable, et si le délai de réflexion de 15 jours a bien été respecté.

Le dépôt de la Convention de divorce amiable chez le Notaire permet de conférer à la convention date certaine et force exécutoire, c’est-à-dire que la convention est applicable immédiatement. Pour autant, les époux peuvent stipuler dans la Convention de divorce amiable que les conséquences de la séparation prennent effet à une date différée.

Devrons nous voir un juge pour divorcer ?

NON. Avec la nouvelle procédure, vous n’avez plus besoin de rencontrer le juge, sauf si votre/vos enfants demandent à être auditionnés. Je vous transmets un document qu’ils auront à signer pour attester de leur décision.

Quelle est la date d’effet du Divorce ?

La date d’effet du Divorce correspond à la date de la Convention de divorce amiable réglant l’ensemble des conséquences de la séparation, à moins que celle-ci n’en dispose autrement. S’agissant des tiers, la convention leur devient opposable à compter du jour où les formalités de mention à l’état civil ont été effectuées.

Quel est l’effet du Divorce ?

Les devoirs réciproquent cessent, notamment le devoir de cohabitation au domicile conjugal.

Quel est le délai pour Divorcer ?

Le délai moyen pour divorcer devant un juge est de 25 mois. Pour le Divorce amiable par acte d’Avocat le délai est de 1 mois minimum.

Quel est le coût d’un Divorce ?

Le principal coût d’une procédure de Divorce est lié aux frais d’Avocat. Les honoraires des Avocats étant fixés librement, le coût d’une procédure de Divorce peut varier du simple au double. Il faut compter en moyenne entre 1 000 euros et 4 000 euros. Nous facturons beaucoup moins pour un Divorce amiable.

Qui paie les frais d’Avocat en cas de Divorce ?

En cas de Divorce amiable, chaque époux est représenté par un Avocat. En général, chaque époux prend à sa charge les honoraires de son propre Avocat. Même en cas de Divorce pour faute prononcée à l’encontre de l’un des époux, chacun des époux garde à sa charge les honoraires de son propre Avocat.

Sommes nous obligés de faire appel à votre Confrère ?

NON. Mes offres forfaitaires sont une réponse à la demande récurrente de mes clients. Il y en a qui ne connaissent pas forcément deux avocats compétents en Divorce amiable.

Celui que je vous propose à les mêmes tarifs que moi.

Quels sont les frais non compris ?

Les honoraires affichés plus haut sont fixes et TTC. Nous ne facturons pas d’honoraires supplémentaires.

Il faudra prévoir 50,40€ TTC pour le dépôt obligatoire au rang des minutes par le Notaire.

Comment Divorcer chez le Notaire ?

Il n’est pas possible de Divorcer chez un Notaire. Pour un Divorce amiable, les époux n’ont pas besoin de passer devant le JAF mais ce sont leurs Avocats respectifs qui rédigent la Convention de divorce amiable. Cette convention doit être déposée chez un Notaire.

Est-ce que le Notaire peut faire le Divorce ?

Non, le Notaire ne peut pas faire le Divorce.

Est-il obligatoire de prendre un Avocat pour un Divorce ?

Oui, il est obligatoire de prendre un Avocat pour un Divorce. Dans le cadre d’un Divorce amiable, l’assistance d’un Avocat par époux est obligatoire. Il n’est pas possible de Divorcer sans Avocat. Les époux ont l’obligation d’avoir un Avocat pour chacun d’eux.

Est-il possible de Divorcer sans Avocat ?

Oui, il est obligatoire de prendre un Avocat pour un Divorce. Dans le cadre d’un Divorce amiable, l’assistance d’un Avocat par époux est obligatoire. Il n’est pas possible de Divorcer sans Avocat. Les époux ont l’obligation d’avoir un Avocat pour chacun d’eux. Il n’est  plus possible de partager le même Avocat.

Qu’est-ce qu’une Prestation compensatoire ?

La Prestation compensatoire est une somme d’argent versée par un époux à son ancien conjoint afin de compenser la disparité de son niveau de vie qui s’est créée à la suite de leur Divorce. En France, celle-ci est régie par les articles 270 à 281 du Code civil.

Qui verse la Prestation compensatoire ?

Prévue aux articles 270 et suivants du Code civil, la Prestation compensatoire est une indemnité destinée à compenser la différence de niveau de vie liée à la rupture du mariage. Elle peut être versée par l’un des ex-époux à l’autre, quel que soit le cas de Divorce ou la répartition des torts.

Quelle différence entre Pension alimentaire et Prestation compensatoire ?

La Prestation compensatoire a pour objet de compenser la baisse de niveau de vie consécutive à un Divorce. Elle est donc seulement destinée à l’ex-époux(se). La Prestation compensatoire est généralement réglée sous forme d’un capital ou d’une rente à vie. La pension alimentaire est liée aux enfants, il s’agit de la part contributive dont le montant dû par un des parents à l’autre pour l’entretien et l’éducation d’un ou plusieurs enfants. Si une pension est dû par un des ex-époux à l’autre pendant, il s’agit du Devoir de secours.

Est-ce que la Prestation compensatoire est imposable ?

Si la Prestation compensatoire est versée sur une période supérieure à 12 mois à compter du jugement définitif, les versements échelonnés suivent le régime fiscal des pensions alimentaires : ils sont déductibles du revenu imposable pour l’époux débiteur et sont imposables pour l’époux qui les reçoit.

Est-ce que la Prestation compensatoire est obligatoire ?

La Prestation compensatoire n’est pas obligatoire. Il faut que l’un des époux la demande à son conjoint qui l’accepte, dans le cadre d’un Divorce amiable, ou au juge dans le cas d’un Divorce contentieux. … En principe, la prestation compensatoire est indépendante des torts.

Qu’est-ce que la part contributive ?

La Pension alimentaire est liée aux enfants, il s’agit de la part contributive dont le montant dû par un des parents à l’autre pour l’entretien et l’éducation d’un ou plusieurs enfants. Si une pension est dû par un des ex-époux à l’autre pendant, il s’agit du Devoir de secours.

Est-ce que la Pension alimentaire est imposable ?

Certaines Pensions alimentaires versées peuvent être déduites du revenu imposable. Les bénéficiaires doivent eux déclarer ces pensions comme des revenus soumis à l’impôt. Le versement d’une pension alimentaire peut émaner soit d’une obligation alimentaire soit d’une décision de justice.

Quand une Pension alimentaire est obligatoire ?

En cas de Divorce ou de séparation, l’obligation l’entretien et l’éducation des enfants se poursuit. Elle peut prendre la forme d’une Pension alimentaire versée par l’un des parents à l’autre ou à la personne à laquelle l’enfant a été confié. La Pension alimentaire dépend des ressources et des charges du parent qui doit la verser et des besoins de celui à qui elle est due.

Quel est le montant de la Pension alimentaire ?

Déduction faite du minimum vital de 550 euros, on obtient 450 euros. Pour un hébergement et un droit de visite classique portant sur deux enfants, on obtient un pourcentage de 11,5%. Le montant de référence de la Pension alimentaire s’élèvera donc à 11,5% x 450 = 51,75 euros par enfant, soit 103,50 euros au total.

Quand peut-on arrêter de verser une Pension alimentaire ?

La Pension alimentaire est toujours due, même après la majorité de l’enfant. Les parents doivent prendre en charge leur enfant jusqu’à ce qu’il soit autonome financièrement, qu’il soit émancipé. Le parent ne doit pas arrêter de payer lui-même la Pension alimentaire. Il doit constater ou faire constater que l’autre parent n’a plus la charge de l’enfant.

Qu’est-ce que la Garde exclusive ?

La Garde exclusive est un mode d’exercice de l’autorité parentale en cas de séparation ou en cas de Divorce. Il s’agit du mode de Garde des enfants le plus ancien et toujours le plus répandu. La résidence de l’enfant est chez l’un des parents, l’autre parent à un droit de visite de l’enfant, voir d’hébergement si les conditions matérielles sont réunies.

C’est quoi la Garde alternée ?

La Garde alternée, ou Résidence alternée des enfants, s’adresse aux parents séparés ou divorcés qui souhaitent exercer une autorité parentale conjointe et égalitaire dans le temps. La Résidence de l’enfant est fixée chez chacun des parents, selon un calendrier pré-établi.

C’est quoi la Résidence alternée ?

La Résidence alternée, ou Garde alternée des enfants, s’adresse aux parents séparés ou divorcés qui souhaitent exercer une autorité parentale conjointe et égalitaire dans le temps. La Résidence de l’enfant est fixée chez chacun des parents, selon un calendrier pré-établi.

C’est quoi le Droit de visite ?

Le Droit de visite est un droit reconnu à un parent de recevoir un enfant pendant une période définie. Il peut être fixé en accord avec l’autre parent ou par le Juge aux affaires familiales.

Quelle est la Garde de l’enfant en cas de Divorce amiable ?

Dans le cas d’un Divorce amiable, ce sont les parents qui fixent le mode de garde qu’ils choisissent pour leur enfant. Garde alternée, Garde exclusive, Droit de visite, Droit d’hébergement, et même le montant de la Pension alimentaire. Le Juge aux affaires familiales n’intervient pas pour décider à la place des parents. C’est tout l’avantage du Divorce amiable.

Comment obliger l’autre parent de payer la pension alimentaire ?

Que vous ayez divorcés par une Convention de divorce amiable, ou devant un Juge aux affaires familiales, le Divorce a acquis force exécutoire. Vous avez donc la possibilité de vous adresser à un Huissier en cas de défaut de paiement de la Pension alimentaire par l’autre parent. C’est également le cas pour les parents qui n’étaient pas mariés et se sont séparés.

Tout le monde peut il divorcer par consentement mutuel ?

Non, la procédure n’est pas possible pour les majeurs protégés (c’est-à-dire la tutelle, la curatelle ou la sauvegarde de justice), ni si l’un des enfants demande à être auditionné par un juge.

Est-il possible de se séparer sans Divorcer ?

Oui. La Séparation de fait est le fait de se séparer sans procédure judiciaire. Elle correspond à la situation des époux qui ont cessé la vie commune, sans être divorcés ni séparés de corps. Il est donc tout à fait possible de se séparer sans aucune procédure.

Est-il possible de refuser un Divorce ?

La procédure la plus simple face à un époux qui refuse de Divorcer et contre lequel on ne peut retenir aucune faute est celle du Divorce pour altération définitive du lien conjugal (anciennement « pour rupture de la vie commune »). L’époux qui subit la procédure n’a pas la possibilité de s’opposer au Divorce.

C’est quoi une séparation de fait ?

La Séparation de fait désigne la situation dans laquelle deux époux qui n’ont pas divorcé vivent séparément, le plus souvent suite au départ du domicile conjugal de l’un des conjoints. Il s’agit d’une situation de fait qui n’est pas régie par la loi.

Est-ce une faute de quitter le domicile conjugal ?

Par principe, tant que le Divorce n’est pas prononcé, les époux ne peuvent quitter le domicile conjugal, sous peine que cet abandon soit considéré comme une faute et donc sanctionné. Il est toutefois possible de quitter le domicile conjugal sans risque de se voir accuser de faute en cas de Divorce amiable.

Qu’est-ce que le domicile conjugal ?

Le domicile conjugal ou la résidence de la famille est le lieu qu’ils choisissent d’un commun accord. Quand le logement familial est une location, la loi prévoit une cotitularité du bail. De plus, le bail, même conclu antérieurement au mariage par un seul des époux, appartient aux deux époux.

 Comment puis-je payer pour divorcer ?

Le règlement de votre divorce amiable se fait par carte bancaire, chèque, virement ou espèces.

Vous n’avez pas de frais à avancer si vous avez une Protection juridiqueou que vous êtes éligible à l’Aide juridictionnelle.

Comment faire une demande d’Aide juridictionnelle ?

L’Aide juridictionnelle vous permet de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle par l’État des honoraires et frais de justice (Avocat, huissier, etc.) si vous avez de faibles ressources. Vous pouvez demander cette aide avant ou après que l’affaire soit engagée. La demande d’Aide juridictionnelle se fait par formulaire déposée devant le Tribunal de grande instance compétent en fonction de votre domicile. Si vous faites appel à nos services, nous vous préparons la demande d’Aide juridictionnelle et nous vous indiquons le Tribunal de grande instance compétent.

Où faire une demande d’aide juridictionnelle ?

L’Aide juridictionnelle vous permet de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle par l’État des honoraires et frais de justice (Avocat, huissier, etc.) si vous avez de faibles ressources. Vous pouvez demander cette aide avant ou après que l’affaire soit engagée. La demande se fait par formulaire.

Quelles conditions pour bénéficier de l’aide juridictionnelle ?

L’Aide juridictionnelle est totale si vos ressources sont inférieures à 941 euros (sans personne à charge). Tous vos frais juridiques, dont les Honoraires d’Avocats, sont alors pris en charge. Entre 941 euros et 1411 euros de revenus mensuels (sans personne à charge), vous pouvez bénéficier d’une Aide juridictionnelle partielle. Pour un justiciable ayant deux personnes à charge, l’Aide juridictionnelle sera plafonnée en revenu à 1 383 € pour une prise en charge totale des honoraires d’Avocat. Pour trois personnes à charge, l’Aide juridictionnelle sera plafonnée revenu à 1.499 euros pour une prise en charge totale.

Quel revenu pour l’Aide juridictionnelle ?

L’Aide juridictionnelle est totale si vos ressources sont inférieures à 941 euros (sans personne à charge). Tous vos frais juridiques, dont les Honoraires d’Avocats, sont alors pris en charge. Entre 941 euros et 1411 euros de revenus mensuels (sans personne à charge), vous pouvez bénéficier d’une Aide juridictionnelle partielle. Pour un justiciable ayant deux personnes à charge, l’Aide juridictionnelle sera plafonnée en revenu à 1 383 € pour une prise en charge totale des honoraires d’Avocat. Pour trois personnes à charge, l’Aide juridictionnelle sera plafonnée revenu à 1.499 euros pour une prise en charge totale.


Vous trouverez plus d’informations sur mon blog notamment consacré au Droit de la famille et au Divorce :